Le miracle de l’agroécologie au Sahel

Photographie : Jérômine DERIGNY     Textes : Guillaume JAN    

En Afrique, où les terres semi-arides du Sahel sont menacées de désertification, de plus en plus d’agriculteurs appliquent des techniques d’agroécologie pour maintenir et même développer leurs cultures céréalières et maraîchères. Cette forme d’agriculture naturelle concilie tradition et modernité en valorisant les savoirs locaux, adaptés ( lire plus ...)

En Afrique, où les terres semi-arides du Sahel sont menacées de désertification, de plus en plus d’agriculteurs appliquent des techniques d’agroécologie pour maintenir et même développer leurs cultures céréalières et maraîchères. Cette forme d’agriculture naturelle concilie tradition et modernité en valorisant les savoirs locaux, adaptés au climat et à la géographie du lieu. Attractive et bien plus rentable que l’agriculture chimique, l’agroécologie permet en outre de protéger l'environnement et d’assurer la fertilité des terres pour les générations futures. Jérômine Derigny et Guillaume Jan sont partis au nord du Burkina Faso suivre la transition écologique d’un de ces paysans, Madi Savadro. En appliquant une agriculture 100 % naturelle, le paysan est en train de retrouver son indépendance alimentaire et de réaliser son rêve : faire reverdir le Sahel.