Faut qu’on sème tous ! Y a du pain sur la planche…

Photographie : Jérômine DERIGNY    

Ce jardin partagé montreuillois a, comme plus de vingt autres, semé du blé pour faire du pain urbain
Le blé de mars barbu est un blé issu de semences paysannes.
A la Plage Arrière, en plein cœur de Bagnolet, on sème du blé issu de semences paysannes.
Au jardin partagé "la terrasse", le semis est l'occasion de lien entre les habitants du quartier
Jardin partagé "la Guinguette de la Duhys". L'association Le sens de l'humus a organisé la ronde du blé pour visiter les jardins partagé ayant semé du blé de semences paysannes.
Le jardin des femmes maliennes se trouve sur la dalle surplombant le magasin Décathlon de la porte de Montreuil.
Le champ de blé du "terrain d'aventure" à Montreuil fait bon ménage avec le chantier voisin. Le blé a poussé sous le regard amusé des ouvriers.
Les champs d'environ cinq mètre carré sont moissonnés au sécateur.
au jardin de la Plage arrière, les "mauvaises herbes" ont rivalisé avec le blé.
La moisson a lieu pendant l'été. Les champs sur les terrasses des toîts sont les premiers à ariver à maturation.
La récolte de blé sera stocké plus d'un mois jusqu'au battage
Sur le toit d'un gymnase à Paris 20è
Sur le toit d'un gymnase à Paris, la récolte sera stocké plus d'un mois en attendant le battage.
Chaque jardin stocke sa récolte en attendant le battage de septembre.
En septembre, chacun apporte sa récolte pour battre ensemble le blé
Lors de l'événement "la voie est libre" à Montreuil, chaque jardin apporte sa récolte pour battre et vanner le blé.
battage du blé à l’événement "la voie est libre" à Montreuil
vannage du blé à l'événement "la voie est libre" à Montreuil
Au total, les jardins rassemblent à eux tous un sac de blé.
Une journée est organisée dans le Vexin pour moudre la farine chez un agriculteur bio, qui possède une meule à pierre.
Le grain n'a pas été vanné assez précisément, il va falloir recommencer.
L'agriculteur redistribue des semences paysannes issues de sa réserve pour que les jardiniers les ressèment dans les jardins partagés.
Les participants repartent vers Montreuil avec la farine pour faire le pain, et des semences pour recommencer l'opération.
Les 28 octobre c'est le jour J. Du pain 100% urbain est cuit dans le four à pain de l'association "salut les co-pains" à Montreuil
Des adhérents de l'association "salut les co-pains" façonnent le pain avec la farine de Montreuil"
Des adhérents de l'association "salut les co-pains" vont cuire le pain 100% urbain, sous le regard enchanté des habitants.
un pain 100% urbain, poussé dans les villes de Montreuil, Bagnolet et Paris Est
Après 6 mois de culture de blé, les adhérents des jardins partagés s’apprêtent à déguster leur pain 100% urbain.
Dans une maison de quartier de Montreuil, les habitants partagent un pain 100% urbain, issu du blé qu'ils ont fait pousser en ville