Transhumance, dans les pas de Georges Ramin

Photographie : Eléonore HENRY DE FRAHAN    

A la cabane de Mirandol (Ubaye), Anthony, 22 ans a passé tout l'été avec les brebis de Georges. Aujourd'hui, c'est le comptage avant le départ.
A la cabane de Mirandol (Ubaye), Anthony, 22 ans a passé tout l'été avec les brebis de Georges. Aujourd'hui, c'est le comptage avant le départ.
Tout le monde se réunit à la cabane de Mirandol (Ubaye) avant le départ.
Mise des sonnailles aux cadets qui rythmeront la marche.
30 boucs et chèvres font également partie du troupeau.
Après le comptage, les brebis entament la descente.
Au total 1134 brebis mérinos d'Arles quittent les alpages de l'Ubaye pour retrouver les plaines du Var avant la neige.
Clement, ouvrier agricole, charge les filets après chaque levée de camp.
12 chiens aident l'équipée à rassembler le troupeau. Les passages sur les routes sont les plus techniques.
2ème jour: De Serennes à Jausiers.
2ème jour: De Serennes à Jausiers.
Après le deuxième jour de descente, le campement s'installe à Jausiers (Ubaye). Les brebis mangeront ici ce soir.
Le campement s'installe autour du feu à Jausiers.
Elie et Lise, les enfants de Georges lisent au coin du feu.
3ème jour: De Jausiers aux Agneliers.
Le troupeau longe l’Ubaye avant de monter aux Agneliers.
Les Agneliers. .
Les Agneliers.
Allos.
Le fils de Georges, Zélian, 7 ans, se réveille dans la caravane.
Le troupeau descend à la foux d'Allos.
Colmar les Alpes.
Petite pause conviviale sur le parcours. Des amis viennent prêter main-forte à l’équipe sur certains tronçons ou sur la totalité de la transhumance.
Sous la pluie battante, les brebis sont lestées par l'eau qui imprègnent leur laine.
Entre deux pluies Clément et Anthony tentent de sècher leurs affaires.
La bâtie.
Georges rappelle ses brebis pour la traversée du village de Lambruisse.
Le lit des rivières débordent.
Georges et Zélia installent le filet pou la nuit.
A Lambruisse, Mr Piche accueille l'équipe dans l'enceinte de sa ferme. Un bon feu permet de faire sécher les chaussures, et de griller les champignons ramassés en chemin.
A Lambruisse, Mr Piche accueille l'équipe dans l'enceinte de sa ferme. Un bon feu permet de faire sécher les chaussures, et de griller les champignons ramassés en chemin.
Doroulle
Georges empruntent les drailles séculaires.
Carrère.
Carrère.
Veillée à Majastres. Majastres.
Veillée à Majastres.
Les brebis se réveillent à Majastres.
Après le café dans la rosée du matin, Georges démarre le camion de l'intendance. Ici sont transportés la nourriture, l'eau potable, les bêtes boiteuses et les chiens.
.
Au neuvième jour de la transhumance, arrivée au village de Saint-Jurs. Les brebis passeront la nuit dans ce champ.
Anthony installe le filet pour la nuit.
Traversée de Puimasson.
Sur le chemin d'arrivée à la plaine de Giraud.
Le troupeau est arrivé à la plaine de Giraud. Les brebis resteront pâturer ici et dans les champs environnants, avec Anthony, pendant les mois qui suivent. Elles ne rentreront à la bergerie que pendant le mois de février, pour l’agnelage.
Le troupeau est arrivé à la plaine de Giraud. Les brebis resteront pâturer ici et dans les champs environnants, avec Anthony, pendant les mois qui suivent. Elles ne rentreront à la bergerie que pendant le mois de février, pour l’agnelage.
Dernier repas partagé à la plaine de Giraud. Les amis de la région sont venus les accueillir.
Dernier repas partagé à la plaine de Giraud. Les amis de la région sont venus les accueillir.
Le troupeau arrivé, l'équipe soigne les bêtes boiteuses et retirent les sonnailles.