Cap-Vert, de lumière et de vent.

Photographie : Guillaume COLLANGES     Textes : Cécile BONTRON    

Île de Santiago, plage de Prainha un dimanche après midi, au loin le phare de Maria Pia construit par les portugais au 16ème siècle.
Maria vit sans électricité depuis plusieurs mois. Le village était équipé d’une unité de panneaux solaires et de deux éoliennes. Mais l’électricité gratuite, le manque de formation et d’information ont conduit les habitants à une surconsommation. Depuis que l’onduleur à grillé deux fois, ils attendent la réparation qui tarde à venir.
Village de Vale da Custa. Ce village était équipé d\'une unité de panneaux solaires et de deux éoliennes. Mais l\'électricité gratuite, le manque de formation et d\'information on conduit les habitants à une sur consommation. Depuis que l\'onduleur à grillé deux fois, ils attendent la réparation qui tarde à venir. Ils sont revenus à la bougie et à la lampe de poche.
Praia ,Capitale du Cap-Vert, 130 000 habitants, 1/4 de la population nationale, est dominé par le tout nouveau champ éolien installé en 2011. En quatre ans, le Cap-Vert est passé de 2% à 25% d\'énergie renouvelable.
Le champs solaire de Praia a été financé par la coopération portugaise et produit 5MW. En quatre ans, le Cap Vert est passé de 2% à 25% d\'énergie renouvelable.
Le Cap Vert a pour objectif de passer entièrement en énergie renouvelable d’ici 2020. En cinq ans, grâce à de grands chantiers éoliens comme ici sur l’île de Sal, ils sont passés de 2% à 25% de production d’énergie renouvelable.
L’hôtel de luxe et le shopping center qui l’accompagne viennent juste de sortir de terre. Signe de l’émergence d’une classe moyenne et de l’augmentation des besoins de consommation.
Monte Trigo sur l’île de Santo Antao. Depuis trois ans, ce village de pêcheur de 300 habitants est le premier à être 100% alimenté en électricité grâce aux panneaux photovoltaiques installés sur la pergola de l’école.
Depuis que des panneaux solaires ont été installés comme pergola au dessus de l\'école, Monte Trigo est devenu le premier village alimenté intégralement en énergie renouvelable au Cap Vert. Ce pays a pour objectif de passer entièrement en énergie renouvelable d\'ici 2020.
Depuis que des panneaux solaires ont été installés comme pergola au dessus de l\'école, Monte Trigo est devenu le premier village alimenté intégralement en énergie renouvelable au Cap Vert. Ce pays a pour objectif de passer entièrement en énergie renouvelable d\'ici 2020.
Les eaux de ce côté de l\'ile de Santo Antao sont réputées être très poissonneuse. C\'est le village le plus à l\'ouest de tout le continent africain. Pécher est également un jeu, un passe temps et une formation pour les enfants du village.
Retour de la pêche à Monte Trigo. Ce village de pêcheurs de 300 habitants est alimenté 24 heures sur 24 avec les panneaux solaires installés sur la pergola de l\'école. Deux machines à glace permettent aux pêcheurs de conserver les poissons en attendant de les vendre à Mindelo, la grande ville de l\'île voisine.
Retour de la pêche à Monte Trigo. Ce village de pêcheurs de 300 habitants est alimenté 24 heures sur 24 avec les panneaux solaires installés sur la pergola de l\'école. Deux machines à glace permettent aux pêcheurs de conserver les poissons en attendant de les vendre à Mindelo, la grande ville de l\'île voisine.
Le bar Salomon est le seul bar ouvert de ce village reculé. IL accueille quelques rares touristes venant du village voisin à plus de 3h de marche.
A la tombée de la nuit vers 18h, les réverbères à LED s’allument. Avant, le village de Monte Trigo ne disposait de l’électricité que 4 heures à 5 heures par jour.
A la tombée de la nuit vers 18h, les réverbères à LED s’allument. Avant, le village de Monte Trigo ne disposait de l’électricité que 4 heures à 5 heures par jour. Depuis l’installation des panneaux solaires sur la pergola de l’école, tout le village profite de l’électricité toute la journée.
A la tombée de la nuit vers 18h, les réverbères à LED s’allument. Avant, le village de Monte Trigo ne disposait de l’électricité que 4 heures à 5 heures par jour. Depuis l’installation des panneaux solaires sur la pergola de l’école, tout le village profite de l’électricité toute la journée.
Pouvoir regarder la télé en rentrant de l\'école est aujourd\'hui possible. avant seul un générateur diesel permettait d\'avoir quatre heures d\'électricité par jour. Les programmes, tous en portugais, permettent aux enfants de travailler la langue officielle alors qu’ils parlent le créole de Santo Antao à la maison.
Roni est L\'un des deux techniciens chargés de l\'entretien et la surveillance des panneaux solaires, des batteries et de l\'éclairage des rues. La municipalité lui a payé une formation et lui a créé un emploi. Depuis deux ans le village de Monte Trigo est le premier village alimenté uniquement en énergie renouvelable au Cap vert. Ce pays a pour objectif de passer entièrement en énergie renouvelable d\'ici 2020.
A Ribeira da Cruz, la pompe du réseau d\'irrigation fonctionne grâce à une petite unité de panneaux solaires. Plusieurs systêmes de ce style son en projet dans les zones reculées de l\'île de Santo Antao.
A Ribeira da Cruz, la pompe du réseau d\'irrigation fonctionne grâce à cette petite unité de panneaux solaires. Plusieurs systèmes de ce style sont en projet dans les zones reculées de l’île de Santo Antao.
A Ribeira da Cruz, la pompe du réseau d\'irrigation fonctionne grâce à une petite unité de panneaux solaires. Plusieurs systèmes de ce style son en projet dans les zones reculées de l’île de Santo Antao. Grâce a un réseau d\'irrigation très bien entretenu, la production maréchère est très productive sur une terre pourtant aride.
Ile de Santo Antao, village de Figueiras. D\'ici quelques mois, ils pourront eux aussi bénéficier des mêmes avantages que Monte Trigo.
Dans les zones reculées de Santo Antao, les habitants n\'ont que quatre heures d\'électricité par jour grâce à un groupe électrogène. Les habitants utilisent encore beaucoup le bois comme combustible pour cuisiner.
Dans les zones reculées de Santo Antao, les habitants n\'ont que quatre heures d\'électricité par jour grâce à un groupe électrogène.
Cette vallée vient juste d\'être équipée d\'une unité de panneaux solaires et d\'une pompe pour irriguer les cultures. Le coût du mètre cube d\'eau est inférieur à celui pomper grâce au générateur électrique diesel.
A Ribeira da Cruz, Vanderley Rocha est le responsable de l’implatation de l’unité solaire qui alimente la pompe et le réseau d’irrigation. Ils ont également mis en place un système d’arrosage goutte à goutte et une agriculture biologique.
Cette vallée vient juste d\'être équipé d\'une unité de panneaux solaires et d\'une pompe pour irriguer les cultures. Le coût du mètre cube d\'eau est inférieur à celui pompé grâce au générateur électrique diesel.
Cette unité de panneaux solaires vient d\'être installée dans cette vallée reculée et agricole. Elle permettra de faire fonctionner la pompe pour irriguer les cultures aux alentours à un coût bien inférieur pour les paysans de celui d\'un générateur diesel.