Vachères-en-Quint, l'écologie en héritage

Photographie : Eléonore HENRY DE FRAHAN    

Récolte du foin, Vachères en Quint. Quatre exploitations agricoles, toutes en bio, se partagent les 30 hectares labourables de la commune, dont la moitié appartient désormais à l'association Terre de Liens.
Le désherbage de ce petit champ de lavande bio se fait à l’ancienne, en traction animale.
Cueillette de lavande sauvage.
Cuillette du tilleul. Nathalie Portaz, installée depuis trois ans à Vachères dans la culture de plantes médicinales.
Cuillette du tilleul.
Nathalie Portaz, "L'âme des simples".
Cueillette de coquelicots.
Distillation de plantes médicinales."L'âme des simples".
Soirée festive pendant la distillation des plantes fraichement cueillies.
Danielle Meurot, ex-animatrice sociale, vient du Quebec. Elle et son mari vivent dans une des premières fermes acquises par Terre de Liens. D’ici quelques années, ils vont partir à la retraite et devront donc quitter leur maison. « C’est normal, commente Danielle. La ferme et les paysans doivent se trouver à côté du troupeau. Nous trouverons autre chose. L’important, c’est que les choses se perpétuent ».
Danielle Meurot.
Il y a sans cesse des stagiaires dans les fermes de Vachères en Quint. La transmission des savoirs faire est un objectif partagé par tous les paysans de ce village. Véronica Mantel, d’origine hollandaise, était elle-même une stagiaire chez les Wartena.
Il y a sans cesse des stagiaires dans les fermes de Vachères en Quint. La transmission des savoirs faire est un objectif partagé par tous les paysans de ce village. Véronica Mantel, d’origine hollandaise, était elle-même une stagiaire chez les Wartena.
Marché de producteurs en agriculture biologique à l'ancien monastère de Sainte Croix.
Marché de producteurs en agriculture biologique à l'ancien monastère de Sainte Croix.
Récolte du foin. Jochen Haun et Oda Schmidt sont venus d’Allemagne il y a 25 ans, d’abord en stage chez Wartena. C’est eux qui ont récupéré le troupeau des Wartena et une partie de leurs terres.
Récolte du foin. Jochen Haun et Oda Schmidt. Le couple a cédé 4000m² de belles terres à Nathalie Portaz, installée depuis trois ans à Vachères, pour qu’elle puisse se lancer dans la culture de plantes médicinales. C’est souvent Jochen qui lui laboure ses champs.
Il n’y avait plus que 6 personnes quand Sjoerd et Lieke Wartena sont arrivés à Vachères en 1973. Ce sont ces vieux paysans qui leur ont transmis les terres et les savoirs faire.
« Quand on réalise que nous sommes 4 ici, alors que tous les vieux avaient arrêté de travailler la terre… C’est une belle histoire », Oda Schmidt.
Récolte du foin. Jochen Haun et Oda Schmidt.
La ferme de Jochen Haun et Oda Schmidt en matériaux écologiques.
Jochen Haun à la fromagerie
Paturage avec Jean-Louis Meurot, ex-océanographe parisien.
Sans les bêtes qui broutent, la commune serait entièrement boisée et embroussaillée.
Danielle Meurot soigne ses brebis en homéopathie. Les herbes médicinales viennent de l’Herbier du Diois, une entreprise locale. Les huiles sont préparées par un pharmacien local.
Paturage des chèvres avec Jochen Haun
Brebis de Danielle et Jean-Louis Meurot. Le couple milite contre le puçage obligatoire des moutons, au risque de perdre leur subvention de la PAC.
Brebis de Danielle et Jean-Louis Meurot.