Transhumance, dans les pas de Georges Ramin

Photographie : Eléonore HENRY DE FRAHAN    

En France, ils ne sont plus que quelques bergers à perpétuer la tradition de la vraie transhumance à pied, quelques irréductibles qui veulent maintenir vivante une pratique ancestrale. A l’instar de Georges Ramin qui, depuis 35 ans, descend chaque année son troupeau de 1 134 brebis avant les premières neiges. Une tradition qui permet aux brebis de manger encore un peu d'herbe fraîche avant ( lire plus ...)