Les Blouses Roses contre le blues

Textes : Aude RAUX    


Voir la vie en rose quand on est à l’hôpital ou en maison de retraite, c’est possible grâce à l’association les Blouses Roses et à l’imaginaire coloré et pétillant de la styliste Agatha Ruiz de la Prada. Fondée en 1945, cette association rassemble aujourd’hui 3000 bénévoles à travers toute la France. Surtout des femmes qui, une fois ( lire plus ...)

Reportage. Extrait.

« C'était un petit bonheur / Que j'avais ramassé / Il était tout en pleurs / Sur le bord d'un fossé » (…) « C’était un moment de grâce. Dans la maison de retraite, on chantait Le P’tit Bonheur de Félix Leclerc. Une vieille femme était prostrée dans son fauteuil roulant, recroquevillée dans un mutisme total. Et puis elle s’est mise à chanter, tout doucement. Alors, ses yeux se sont allumés et ses poings se sont desserrés ». C’est pour ces p’tit bonheurs là que Colette Germain est devenue Présidente nationale des Blouses Roses.
Fondée en 1945 par Marguerite Perrin, touchée par la détresse de jeunes tuberculeux soignés dans les préventoriums, cette association rassemble aujourd’hui 3000 bénévoles à travers toute la France. Autant d'hommes et de femmes qui interviennent dans les hôpitaux ou les maisons de retraite pour permettre aux enfants et aux personnes âgées de s’évader de leurs chambres.
« Bonjour Ryab. Tu vas bien aujourd’hui ? » « Pas tellement. Je me sens vraiment fatiguée. » « Tu veux quand même que je te raconte une histoire ? » « Oh oui ! » « Cela se passe très très loin d’ici. A 10 000  kilomètres. Dans un pays qui s’appelle la Corée. Il était une fois … » A l’hôpital Trousseau, Philippe, un retraité de 80 ans, embarque loin de sa chambre et de sa douleur, une jeune fille atteinte d’un cancer.