Le pays Isaan ou le Nord-Est thaïlandais

Photographie : Laurent WEYL    

La plupart des villes accueillent ses visiteurs par une arche décorée, comme ici, près de la ville de Sakhon Nakhon. Ici, bien que le roi Bhumibol Adulyadej apparaît sur l\'arche, on peut aussi y reconnaître une décoration de style purement laotien.
Nakhon Ratchasima, dont le nom traditionnel est Korat, est la seconde ville la plus peuplée de Thaïlande après Bangkok. Elle représente également la porte d’entrée de la région Nord-Est ou Isan.Sur la place centrale de Nakhon Ratchasima, des jeunes thaïlandaises font des offrandes à la statue de Thao Suranaree, ou Mae Ya Mo, une aristocrate qui a défendu la ville contre les armées laotiennes au début du XIXème siècle. Elle est vénérée comme une déesse et on la sollicite pour obtenir la réalisation de ses souhaits.
Sur la place centrale de Nakhon Ratchasima, un couple assiste à une cérémonie de ke bon (généralement, organisée pour obtenir la réalisation d\'un souhait, ou pour remercier après la réalisation d\'un souhait) dans le style de pleng Korat, le style musical dansé typique de cette région du Nord-Est thaïlandais. Korat est le nom traditionnel de Nakhon Ratchasima.
Le temple Phanom Rung au sud de Buriram et proche de la frontière du Cambodge est un sanctuaire dédié à l\'hindouisme, qui a été construit entre le 11 eme et 12 eme siècle.Ici le temple à la tombée de la nuit avec en bas son lingam, symbole phallique hindouiste.
Temple Phanom Rung au sud de Buriram et proche de la frontière du Cambodge. Phanom Rung est un sanctuaire dédié à l\'hindouisme, construit entre le 11 eme et 12 eme siècle. Les visiteurs, étudiants, bonzes, familles, sont pour la plupart Thaïlandais. La région Isan attire de plus en plus un tourisme national.
Temple Phanom Rung au sud de Buriram et proche de la frontière du Cambodge. Phanom Rung est un sanctuaire dédié à l\'hindouisme, construit entre le 11 eme et 12 eme siècle.
District de Chong Chom, province de Surin. A Surin, comme beaucoup de villes de l’Isan on y voit encore de nombreux rickshaw, appelét localement “sam lo” (pour tricycle).
Wat Pa Pong dans la ville d\'Ubol Ratchatani.Départ pour l’école ; en Thaïlande, l’uniforme est de rigueur.
Même pour les longs trajets, les gens de l\'Isan utiliseront les tuk-tuks ou tricycles à moteurs, pétaradants et rageurs, mais pas très rapides. Ici, un tuk-tuk sur une route du district de Na Wa, Province de Nakhon Phanom.
District de Na Wa, province de Nakhon Phanom.
District de Chong Chom, province de Surin, village de Kratom.La très grande majorité des champions de boxe thaïe sont originaires de l’Isan. Aussi, il n’est pas rare de trouver de petits clubs d’entraînement à l’arrière des maisons, comme ici au domicile de Prawat Pradeumdi ou “oncle Teung”.
District de Chong Chom, province de Surin, village de Kratom.La pisciculture est une activité de plus en plus pratiquée dans la région. La culture des crevettes dans ce qui constituait jusqu\'alors des rizières pose de graves problèmes de salinisation des sols.
District de Chong Chom, province de Surin, village de Ban Sakon proche de la frontière avec le Cambodge.Grande fête populaire, celle-ci est organisée par l\'administration du sous-district. Dans ces fêtes locales on assiste à des combats de boxe. Petits et grands se divertissent avec des voitures télécommandées, le tir à la carabine ou les jeux de fléchettes. Ces fêtes sont aussi l\'occasion de déguster friandises et spécialités de la région.
District de Chong Chom, province de Surin, village de Ban Sakon proche de la frontière avec le Cambodge.Grande fête populaire, celle-ci est organisée par l\'administration du sous-district. Dans ces fêtes locales on assiste à des combats de boxe. Petits et grands se divertissent avec des voitures télécommandées, le tir à la carabine ou les jeux de fléchettes. Ces fêtes sont aussi l\'occasion de déguster friandises et spécialités de la région. Ici, le publique en train de regarder le combat de boxe.
District de Chong Chom, province de Surin, village de Ban Sakon proche de la frontière avec le Cambodge.Grande fête populaire, celle-ci est organisée par l\'administration du sous-district. Dans ces fêtes locales on assiste à des combats de boxe. Petits et grands se divertissent avec des voitures télécommandées, le tir à la carabine ou les jeux de fléchettes. Ces fêtes sont aussi l\'occasion de déguster friandises et spécialités de la région.
District de Chong Chom, province de Surin, village de Ban Sakon proche de la frontière avec le Cambodge.Grande fête populaire, celle-ci est organisée par l\'administration du sous-district. Dans ces fêtes locales on assiste à des combats de boxe. Petits et grands se divertissent avec des voitures télécommandées, le tir à la carabine ou les jeux de fléchettes. Ces fêtes sont aussi l\'occasion de déguster friandises et spécialités de la région.
Province de Nahkon Phanom, district de Na Wa, village de Oun Yang Kan.Ici, presque chaque maison à son métier à tisser. Ce savoir faire qui se transmet de génération en génération a été préservé grâce aux soutien de la reine Sirikit et de son désir de préserver l’artisanat local.C’est avant ou après les travaux des champs que les femmes s’installent pour travailler la soie.
Ville de Nakon Phanom, un temple bouddhique au bord du Mékong.
Passage frontalier entre la ville de Nakhon Phanom en Thaïlande et la province de Khamouane au Laos.Ici, le “pont de l’amitié III”(ou pont Thai-Lao), surnommé ainsi car il a été le troisième pont construit sur le Mékong entre les deux pays.C’est ici qu’arrive l‘électricité du grand barrage laotien Nam Theun 2. L’électricité représente majeure partie du PIB laotien. La Thaïlande est de loin son premier client pour la production électrique.
Temple de Khong Chiam dans le Village du même nom. Le village est situé là où le fleuve Moun rejoint le Mékong, lequel quitte à cet endroit la Thaïlande pour s’enfoncer dans l\'intérieur du Laos.
Vue depuis le village de Khong Chiam. Le village est situé là où le fleuve Moun rejoint le Mékong, lequel quitte à cet endroit la Thaïlande pour s’enfoncer dans l\'intérieur du Laos.On voit ici l’endroit exact où les deux fleuves se rejoignent.
Village de Khong Chiam. Jeux d’enfants à la sortie de l’école.
Village de pêcheurs de Woen Buk situé au bord du Mékong, près de la frontière Laotienne.
Cultures sur la rive du fleuve dans le village de Woen Buk situé au bord du Mékong près de la frontière laotienne.
Wat Pa Pong, dans la ville d\'Ubol Ratchatani. Appartenant à la tradition des temples de la forêt, qui coexiste avec celle, majoritaire, des temples habituels situés près des villes, il regroupe les derniers bonzes, qui, avant la déforestation intensive de l\'après seconde guerre mondiale, passaient leur vie à méditer dans la forêt et dans les grottes..Leur temple situé au milieu d’un parc clos préserve le plus possible une végétation dense.Ici le bonze Luang Po Suriyon.
Province de Surin, district de Ta Tum, village de Ban Tha Khang. Avec la déforestation intensive en Thaïlande, l’ethnie Suai (ou Kui), dont les membres sont cornacs de génération en génération, ne travaille plus dans les forêts depuis plus de 40 ans. Après une longue période d’adaptation, le village de Ban Tha Klang qui regroupe 52 éléphants a créé un Centre d\'études des éléphants, lequel présente des spectacles aux touristes, en majorité thaïlandais. Dans ce village, chaque famille possède au moins un éléphant.
Province de Surin, district de Ta Tum, village de Ban Tha Khang.Avec la déforestation intensive en Thaïlande, l’ethnie Suai (ou Kui), dont les membres sont cornacs de génération en génération, ne travaille plus dans les forêts depuis plus de 40 ans. Après une longue période d’adaptation, le village de Ban Tha Klang qui regroupe 52 éléphants a créé un Centre d\'études des éléphants, lequel présente des spectacles aux touristes, en majorité thaïlandais. Dans ce village, chaque famille possède au moins un éléphant.
Ville d\'Udon Thani. Ce type de boîte de nuit populaire est fréquentée par des jeunes de toute catégorie sociale.Toutefois, ici, contrairement aux endroits similaires dans le reste du pays, on y écoutera de la musique Isan, très particulière. Rythmée et enjouée, elle se prète bien à la danse.